Relaxation (Nancy) Bio-Dynamique

Je vous propose de découvrir la relaxation Bio-Dynamique, une technique que je pratique pour votre relaxation sur Nancy.

Je remercie PIERRE pour cette fabuleuse formation à KARMA-LING

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. Pierre Pyronnet au 06 62 16 03 94 relaxation bio-dynamique http://lesnouvellespositives.com

REPRISE DE SES COURS POUR CETTE PAGE

La santé par la relaxation bio-dynamique sur Nancy

Le corps humain possède une intelligence innée véhiculée par le système nerveux. L’équilibre et l’intégrité de ce système nous confèrent à l’harmonie et augmente la capacité d’autorégulation et d’auto-guérison de notre corps.

 

La relaxation bio-dynamique vise à rétablir un équilibre de santé, en éliminant les tensions soit les interférences de notre système énergétique, ainsi que dans notre système nerveux en synchronisant les systèmes sympathiques (accélérateur du corps et parasympathique (frein de corps) permettant au corps d’optimiser sa capacité de fonctionnement et d’adaptation. Ainsi dans une approche globale et par une remobilisation interne, la relaxation bio-dynamique reconsidère le corps dans son ensemble. Elle prendra en compte,….

 

L’aspect physique et structurel (subluxations vertébrales, douleurs, tendinites, scolioses…)
L’aspect chimique (Contraintes liés à la pollution, mauvaise alimentation, carences et excès…)
L’aspect émotionnel (Familial, professionnel, privé, social et financier,…).


Le corps étant quotidiennement soumis à des agressions, et depuis notre petite enfance, nous devons lui offrir des outils pour en éliminer les effets néfastes.
Rien ne se passe dans la vie sans que notre organisme n’en soit informé. Le traumatisme de la naissance ainsi que tous les chocs émotionnels, alimentaires, la pollution, les accidents, les chutes, le stress, les drogues ou la pratique intensive du sport peuvent créer des déséquilibres et un affaiblissement de notre organisme.

 

L’objectif est de permettre à notre corps de pouvoir faire face en étant capable de mieux résister à ces agressions. Notre système nerveux neurovégétatif aussi responsable de notre adaptation aux différents stress journaliers (physiques, chimiques et ou psychiques) que le corps subit, fait le lien entre notre cerveau, nos organes et nos émotions.

 

La recherche partant sur les problèmes neuromusculaires, neuro-émotionnels, ostéo-articulaires, les migraines, les vertiges, les douleurs cervicales, les maux de dos ou les sciatiques, approuvent l’efficacité de la relaxation bio-dynamique dans leurs domaines d’exercices.

La respiration

Certains diront que la respiration est instinctive, automatique, mais de notre point de vue, c’est un comportement volontaire qui confirme notre désir de rester sur terre. Chaque respiration, contient en elle de l’information dans sa structure moléculaire. A chaque inspiration, nous imprégnions des précieuses molécules d’oxygène, de conseil et d’instruction, c’est notre principal moyen de rester en contact avec la vie.

 

« Votre respiration équivaut à une permanente entre votre conscience supérieure et votre moi terrestre, elle est une table ronde autour des quels sont planifiés vos prochains mouvements les un après les autres. Toute en restant basé sur vos intentions, à chaque expiration vous pouvez extraire de vous ce dont vous ne voulez plus, aussi, par une inspiration profonde, vous insuffler une direction positive qui vous soutient face à la discorde apparente. Plus votre désir est profond plus votre respiration est marquée. C’est pourquoidans les moments de désir instance, votre respiration s’approfondie. Et lorsque vous vous sentez impuissants, elle reste superficielle. Chaque fois que vous souhaitez donner de l’élan à votre vie vous n’avez qu’à respirer plus profondément tout en restant en contact avec votre désir. Vous pouvez accomplir cela par des efforts physiques ou simplement en combinant la respiration à la méditation. Cette méthode peut vous sembler simple, mais nous vous assurons qu’il s’agit d’un outil puissant et déjà inscris dans votre subconscient ».

L’égo

L’égo vous pousse à accomplir tandis que l’âme demande simplement d’apprécier le processus, lorsque l’égo est à la commande, vous vous sentez tendus comme si vous vous efforciez de provoquer quelque chose. De ce point de vue, l’objectif de l’âme se contente de prendre plaisir à vivre le processus tel qu’il se déroule, elle ne cherche pas à se glorifier comme l’égo.

Le corps

Depuis l’enfance, nous somme animés d’un souffle d’énergie que l’on nomme la vie. Ce corps possède une intelligence innée véhiculée par notre système nerveux. Lorsque ce système fonctionne en harmonie, le corps développe naturellement sa capacité d’autorégulation et d’auto-guérison.

 

Dans cette approche globale, nous considérons le corps à partir de ces aspects :

Physique et structurel : Muscles, organes, peau, artères etc.…
Chimique : Pollution, mauvaise alimentation, cigarette, carence, etc.…
Emotionnel : Problème familial, professionnel, financier, etc.…

Ces contraintes

Notre corps est quotidiennement soumis à des agressions et cela depuis notre plus petite enfance. Les traumatismes peuvent être : accidents, chocs émotionnels, chutes, stress, drogues, sports intensifs… Face à toutes ces contraintes que la vie nous fait parfois traverser, notre corps ainsi que tout notre système nerveux doit en permanence s’adapter aux changements et donc notre système neurovégétatif est responsable de cette adaptation. Ainsi, la recherche contre les problèmes neuromusculaires, neuro-émotionnels, ostéo-articulaires, migraines, douleurs cervicales, maux de dos…., ont approuvés les bienfaits de la relaxation bio-dynamique et l’efficacité de cette pratique pour maintenir le corps dans son harmonie.

Le fonctionnement du corps

Le cerveau et la colonne vertébrale sont comme une et seule même unité, ils fonctionnent ensemble pour alimenter notre système nerveux central.
Au centre de la colonne vertébrale se trouve la moëlle épinière qui véhicule l’énergie qui coordonne les liens entre la tête et le corps, le corps et notre environnement.
Dans cette moëlle épinière, se trouve les nerfs spinaux qui alimentent tout notre système périphérique : muscle, organe, peau, artères, etc.….
Par ce vaste réseau notre système nerveux coordonne, régénère et anime toutes les parties de notre corps.


Plus notre corps fonctionne avec ce système nerveux de manière fluide, flexible et libre d’interférences, plus notre système nerveux pourra et sera capable de faire face aux différents stress de la vie. Qu’ils soient : physique, chimique ou émotionnel, le corps saura plus facilement s’adapter aux changements et augmentera, sa capacité d’auto-régulation et d’auto-guérison.

Les traumatismes

Tous ce stress de la vie que nous accumulons, peut générer des interférences dans notre système nerveux provoquant l’accumulation de protections autour ou dans les muscles, articulations, mais également pouvant provoquer des torsions dans la colonne vertébrale et avoir des conséquences qui s’expriment par des douleurs dans la nuque, le cou etc.… Aussi, tous changements dans notre environnement, qu’il soit : chimique, mental, émotionnel et une source de stress pour le corps.

 

Face à celà, notre corps doit régulièrement s’adapter, réagir ou développer des stratégies pour faire face, et de ce fait limite le corps dans notre capacité d’adaptation et d’autorégulation. Ainsi, si nous dépassons nos limites dans nos capacités d’adaptation, des symptômes peuvent apparaîtrent. A ce stade, si nous ne modifions pas nos habitudes ou nos comportements dans l’accumulation du stress, ces symptômes vont évoluer ou s’amplifier et peut-être se transformer en maladie.
Si ces signaux d’alarme qui indiquent qu’un changement est nécessaire ne sont pas pris en compte, notre corps va compenser jusqu’à peut-être développer une pathologie plus grave.

 

Face à ces contraintes, l’optimisation du fonctionnement de la colonne vertébrale et du système nerveux, qui libèrent en permanence des interférences nerveuses, se combine aussi à notre hygiène de vie et va potentialiser ou ralentir à la fois notre autorégulation et notre auto-guérison.

En reprenant contact avec ce pilier interne qui est notre colonne vertébrale autour duquel nous avons aussi des portes proprioceptives, comme des paraboles, nous allons permettre à notre système nerveux interne de se repositionner dans l’espace, mais aussi dans notre perception par le corps.

 

Par cette approche de la relaxation, cette attention permanente de l’attitude corporelle, dans ce retour en soi en conscience et dans notre respiration, le corps et son système neurovégétatif va retrouver son équilibre interne et à nouveau, permettre au système nerveux de se repositionner de façon optimale afin que le corps puisse mieux faire face aux différents stress ou situations de la vie. A ce stade, plus le corps retrouve cette capacité de fluidité et de mobilité interne plus il développe ses possibilités à faire face aux situations inadéquates.

Techniques au sol (4 ème étape de la relaxation sur Nancy)

Jusque là, nous abordons la partie périphérique du corps dans son aspect structurel, articulaire, musculaire et respiratoire. Dans une phase plus approfondie sur le sol, nous commencerons par prendre conscience d’un lâcher-prise global du corps pour accéder d’avantage aux organes internes, foie, estomac, intestins et la colonne vertébrale sagement reposée sur le sol. En reprenant contact avec notre respiration profonde, nous allons reconnecter avec ce mouvement somato-respiratoire en nous et présent depuis la plus petite enfance. Par ce mouvement oscillatoire en lien avec notre respiration profonde, ce mouvement réalimente le corps en énergie et libère au passage toutes les tensions internes partant d’un mouvement des lombaires, comme une vague qui se déplace dans la colonne vertébrale, le ventre, l’abdomen, la partie thoracique et les poumons.

 

Au niveau de la colonne vertébrale, ce mouvement oscillatoire va permettre de dissiper les réflexes psycho-émotionnels de la première couche et mise en place par les effets de compensations corporelles et ainsi permettre à notre cerveau :

 

De dissiper les tensions accumulées le long de cette colonne vertébrale.
De re-coordonner toutes les vertèbres.
De permettre au cerveau de percevoir les informations des tensions irrégulières.


Cette vague oscillatoire composée de la respiration du mouvement et de l’énergie, libère le corps, brise sur son chemin les schémas psycho-émotionnels dominant que le corps et le mental on pu stoker et qui correspondent plus aux valeurs du présent.

 

Enfin, ce travail de relaxation dans la posture interne permet :

De s’enraciner d’avantage dans le moment présent. (dissipation de l’agitation).


De sortir petit à petit de la culpabilité du passé et ou de l’appréhension du futur (domaine de l’acceptation, de la transformation de soi et du changement).
Cependant, cette méthode ne doit pas remplacer tous autres types de traitements ou d’accompagnements dans le cadre d’un approfondissement thérapeutique ou psychologique. Le facteur important que nous apporte cette méthode par apport à d’autres, c’est qu’elle n’est pas passive, elle permet par sa pratique, l’auto-guérison, mais aussi notre propre transformation.

 

L’ajustement précis de la colonne vertébrale dans son extension et relâchement vertical va permettre au système nerveux de se libérer des informations inadéquates et faire circuler l’énergie bloquée dans ces points de tensions qu’elles soient : physiques, psychiques ou émotionnelles.
Par cette ré-harmonisation interne, les différentes parties du corps vont se reconnaître et ainsi pouvoir vibrer sur une même fréquence.

 

Ce réajustement qui permet de libérer ces interférences engendrées par le stress de la vie, n’a pas de norme dans cette libération, car elle est propre à chaque individu. Dans la pratique, il est à noter également que la guérison interne n’est pas directement visible mais par contre elle continue à progresser entre les séances.